dimanche 8 novembre 2009

La sorcière de Portobello - Synchronicité


"Je crois qu’il y a en ce moment un grand conflit entre les personnes qui nient complètement la possibilité de quelque chose au-dessus d’elles, et celles qui croient ; et parmi les personnes qui croient, il existe un conflit encore plus grave, il y a celles qui veulent simplement se rendre à une manifestation religieuse au sens classique de la religion, et celles qui vont à une manifestation spirituelle, et là, finalement, un choc se produit, tout le monde voulant reporter sa responsabilité sur la religion et oubliant sa responsabilité, tandis que l’être humain présent à ce moment-là est responsable de ce monde. Alors c’est ce côté spirituel qui est le fil conducteur de « La Sorcière de Portobello », ou leurs propres conflits dans la quête de ce côté spirituel, et je crois que c’est le mode central du livre."
Ainsi s'exprime Paolo Coelho dans une entrevue au sujet de son livre "La sorcière de Portobello", livre que j'ai lu dernièrement.

Vous trouverez l'entrevue au complet ici: http://www.lasorcieredeportobello.fr/interview_portobello.php

Il m'est arrivé une synchronicité alors que je lisais "La sorcière de Portobello". Ce livre parle d'une femme qui découvre peu à peu ses capacités d'entrer en contact avec la Grand Mère. Sa façon d'entrer en contact est d'agir de façon contraire à son impulsion naturelle. Elle se découvre des dons de guérisseuse, de medium, elle anime des réunions qui deviennent très populaires. Un révérend d'une secte très traditionnelle porte plainte contre elle et ses disciples, disant qu'elle répand des pratiques diaboliques.

Je venais de lire ça, j'étais assise dans le métro, et je me disais que ce sujet rejoignait un texte sur Dieu que je venais d'écrire, quand tout à coup un jeune homme s'asseoit à côté de moi avec une bible des Mormons dans les mains. Il s'adresse à un autre jeune homme qui est assis juste à côté, le salue, et se met à lui parler de Dieu. (J'étais entre les deux, l'un assis à ma droite et l'autre juste en face de moi "de travers"). Le jeune homme l'arrête tout de suite et lui dit qu'il ne croit pas en Dieu. L'autre insiste... poliment son interlocuteur l'arrête. Le Mormon se lève et s'en va. Je n'avais pu m'empêcher de m'exclamer que je lisais justement à propos d'affrontements entre personnes de croyances différentes. Alors le jeune homme m'a parlé un peu après le départ de l'autre, m'a dit que c'était quelque chose, quand même, de pouvoir faire ça, en plein métro, s'adresser à un pur inconnu pour lui parler de Dieu. Il m'a dit que notre vision de Dieu est subjective. C'est bien vrai. Inutile de vouloir convaincre qui que ce soit que c'est notre vision qui est "la bonne". Ce qui est important c'est d'être soi-même, de suivre son intuition et sa propre évolution vers un mieux-être individuel... et collectif!

2 commentaires:

  1. Je crois que les esprits communiquent au niveau de l'inconscient et comme c'est hier que ma note m'est venue d'un coup tu avais du m'inspirer. Il y a comme cela des familles...

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir Michèle. Je te remercie pour tes commentaires éclairés sur mon blog.La synchronicité est expliquée par des phycisiens (temps non linéaire etc). C'est vrai que les évènements les plus étranges arrivent. J'en suis à me poser parfois des questions élémentaires. Suscitons nous les phénomènes par notre propre psyché convertissant le dynamisme de la pensée en phénomènes énergétiques ou bien comme le dit Ariaga peut-on reprendre la phrase de Platon (je crois) " l'éther est remplis de "daïmons" c'est à dire d'esprits - Amitiés et félicitation pour ces articles passionnants- (j'achèterai le livre de Paolo Coelo

    RépondreSupprimer