dimanche 9 août 2009

Entrée au cosmos


Il y a deux jours, tôt le matin, juste après mon réveil, j'ai entendu ceci: "Entrée au cosmos" et puis m'est venue une image de ce qui m'a semblé être une petite prise de courant. Quelques minutes plus tard, j'ai entendu: "Hop!", une incitation à activer mes neurones pour comprendre? D'abord, je me suis dit que le "au" aurait pu être remplacé par "du", "Entrée du cosmos", mais l'inconscient est toujours précis dans ce qu'il dit alors ... vaut mieux ne pas argumenter, mais plutôt comprendre la nuance. "Entrée AU cosmos" implique l'action d'entrer, contrairement à "Entrée DU cosmos", plus statique. Alors passons... ou plutôt entrons!...
Une prise de courant... le conscient qui se branche. Elle me paraît tellement anodine, cette prise de courant! Elle est blanche, très primaire, sans fioritures, fonctionnelle: humilité, simplicité, ouverture: telles sont les qualités de base qui permettent d'entrer en contact avec le Soi (cosmos), et d'en tirer les bénéfices escomptés. Ça semble minime... oh, c'est bien plus difficile qu'on le croit! Nous avons tous ce qu'il faut pour être branchés sur le Soi, nous sommes tous tout à fait fonctionnels. Ce qui empêche le contact, ou plutôt d'en être conscients, c'est plutôt ce qu'on a en trop. Un travail d'élaguage s'impose alors, vers une plus grande simplicité, une plus grande humilité. Il faut passer par là pour se brancher, donc entrer en contact, prendre conscience.
Cette petite prise de courant toute simple est l'équivalent de l'aiguille rocheuse dont parle Jésus dans la Bible, disant qu'il est plus aisé à un chameau de passer par cette aiguille que pour un riche d'entrer dans le royaume des cieux (royaume qui est en nous, il va sans dire). Le riche en esprit est celui qui traîne avec lui un lourd bagage mental, émotionnel, dont il ne peut se départir, et/ou plusieurs couches d'orgueil et de suffisance qui le confinent à son propre univers.
Donc l'entrée est réduite à sa plus simple anatomie. C'est plutôt rassurant, non? Ce n'est pas compliqué! Et après qu'on soit entré dans cette prise de courant, qu'est-ce qui se passera? Ah ça, le chemin au-delà est différent pour chacun et chacune, à nous de le découvrir à mesure et, pas à pas, d'explorer notre cosmos intérieur et revenir chez Soi.
Michelle
9 août 2009

1 commentaire:

  1. Chère Michelle: Une fois de plus tu as raison dans ton commentaire. Le mal est dans la multiplicité. Mais qu'il est difficile de résister à la profusion des pensées qui vous envahissent. Parfois, je me demande si "notre ami " C G Jung avait réussi à accomplir ce fameux processus d'individuation. Cependant si j'apprécie la clarté de sa pensée, le personnage m'est plus sympathique pour ses faiblesses ( et Dieu sait s'il en avait!)- Fierté de se trouver à coté de Churchil dans un repas etc etc...)Au fond plus les gens sont faibles et plus je les aime. Je t'embrasse-Christian

    RépondreSupprimer