vendredi 24 août 2012

A la fin de l'hiver - Résumé du livre

Comme tous les bons livres de science-fiction, "A la fin de l'hiver", de Robert Silverberg, recèle un trésor de symboles qui parlent à mon âme.  Je vous en fais d'abord un résumé, une lecture au 1er degré.  Un nouveau billet suivra qui tentera d'en extraire une lecture au 2e degré.

Quand est survenue une pluie d'étoiles de mort, le Peuple s'est réfugié dans ce qu'il a appelé le Cocon, sous la terre, durant le Long Hiver qui a duré 700,000 ans.  Enfin des signes surviennent leur annonçant que le Printemps Nouveau est arrivé. 

Le Peuple est depuis toujours gouverné par des femmes.  Koshmar est le chef actuel.  Il y a aussi Torlyri, la femme-offrande qui seule a le privilège de sortir une fois par jour du Cocon pour accomplir un rituel destiné aux dieux.  C'est aussi elle qui, lorsque le temps est venu, à l'adolescence, initie chaque jeune au couplage.  Le couplage qui s'effectue par l'entrelacement des organes sensoriels, provoquant ainsi l'union complète de deux esprits.  Il y a aussi l'accouplement bien sûr, mais le couplage est un acte beaucoup plus intime.  Koshmar et Torlyri sont des compagnes de couplage.

Il y a aussi Thaggoran le chroniqueur, gardien des grands livres du passé, qui continue à consigner dans le présent tous les événements marquants qui surviennent dans le Peuple.  Il est le seul de la tribu qui vit jusqu'au bout de ses ans.  Tous les autres doivent à l'âge de 30 ans quitter le cocon vers une mort certaine.  Le chroniqueur est aussi gardien d'un objet magique, le Barak Dayir, qui lui permet entre autres de connaître parfois ce que leur réserve l'avenir.  Il utilise rarement cette pierre, car elle possède aussi des propriétés terrifiantes.
 
Dans le Cocon sommeille depuis "toujours" le faiseur de rêves, très étrange créature.  Ce jour-là, pour la première fois, le faiseur de rêves se réveille ... et meurt après avoir tenté de prononcer les mots annonçant la fin du Long Hiver.  Le temps est venu pour le Peuple de sortir du Cocon, c'est le début d'une nouvelle aventure.   Hresh en est très excité, mais plusieurs autres en tremblent de peur.  Hresh est un enfant de 8 ans.  On le surnomme Hresh-le-questionneur.  Sa curiosité est insatiable.  Dehors, le Peuple va de découvertes en découvertes, on ne cesse de s'étonner.  Des créatures dangereuses les attaquent.  Thaggoran, le chroniqueur, est tué par une de ces créatures.  Hresh sollicite l'honneur de devenir le nouveau chroniqueur.  On se moque d'abord un peu de lui mais... il est le seul qui sait lire et écrire, il a appris avec Thaggoran.  C'est ainsi qu'un enfant de 8 ans devient chroniqueur, et suivant la tradition on l'appellera aussi "L'ancien".

Hresh atteint l'âge de 9 ans, âge du baptême dans le Peuple.  L'enfant alors change de nom.  Hresh, avec un certain aplomb, décide qu'il s'appellera désormais:  Hresh-qui-a-les-réponses.  Il ne les a pas toutes, bien évidemment, mais ce n'est qu'une question de temps.

Le Peuple découvre une grande ville, vestige du passé, dont on parlait dans les chroniques.  Toute la ville est construite en cercles de différentes grandeurs, imbriqués les uns dans les autres.  Hresh y part à la recherche de machines dont on parle dans les grands livres du passé, machines qui devraient leur permettre d'établir les bases d'une nouvelle civilisation.  Ils rencontrent un autre peuple, les Beng, qui à leur grand étonnement parlent une autre langue et vénèrent d'autres dieux.  Hresh découvre grâce à la pierre magique et à une machine mystérieuse, qu'au temps de la Grande Planète (avant les étoiles de mort), son Peuple n'était pas humain, mais animal.  Cette découverte le trouble profondément.  Les humains formaient une race extrêmement ancienne déjà, qui côtoyait six autres races,  Le faiseur de rêves était un humain.  Les humains ont été décimés par les étoiles de mort.

Parmi les Beng vit un vieux sage.  Grâce à sa pierre magique et à son organe sensoriel, Hresh a appris le langage des Beng.   Il entre en contact avec ce vieux sage et bénéficie de son expérience.  Leurs échanges sont très fructueux de part et d'autre.
 
Enfin, le Peuple se scinde.   Harruel, le plus fort des guerriers, veut devenir chef à son tour.  Il décide de partir et emmène avec lui un petit groupe.  Le reste du Peuple décide à son tour de sortir de la ville.  Koshmar vient de mourir, Torlyri restera chez les Beng, elle y a trouvé l'amour.  La nouvelle compagne de Hresh, Tatiane, devient chef du Peuple.  Une nouvelle aventure commence ...


A bientôt,
Michelle

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire